• DES NOEUDS D'ACIER de Sandrine Collette

     

      DES NOEUDS D'ACIER de SANDRINE COLLETTE          TITRE VF : DES NOEUDS D'ACIER
                AUTEUR : Sandrine Collette           
                ÉDITEUR : Le Livre de Poche
                PUBLICATION : 03/02/2014
                PAGES : 262
                RESSENTI : 
     
                         N’ÉTEINS PAS LA LUMIÈRE de Bernard Minier
     
     

         

    Quatrième de couverture

     

    Avril 2001. Dans la cave d'une ferme miteuse, un homme est enchaîné. Théo, quarante ans, a été capturé par deux vieillards qui veulent faire de lui leur esclave. Théo n'a pourtant rien d'une proie facile : athlétique et brutal, il sortait de prison quand ces deux vieux fous l'ont piégé au fond des bois. Les ennuis, il en a vu d'autres. Alors, il refuse de croire à ce cauchemar. Il a résisté à la prison, il se jure d'échapper à ses geôliers. 

         

    Mon avis

     

    Ce roman m'a attiré dès sa sortie, j'en avais lu que du bien, un petit thriller de 262 pages mais qui est grand par sa qualité d'écriture.

    Je découvre donc une nouvelle auteure de thriller qui signe ici son premier roman et je suis donc très fière que ce soit encore une auteure francophone qui m'éblouis à ce point et qui plus est, dans un de mes univers de littérature préféré. 

    Théo sort de prison, il vient de purger une peine de 19 mois après avoir causé l'état végétatif dans lequel se trouve son propre frère, Max. Ce dernier a pour Théo franchit la ligne, il a couché avec la seule femme qu'il a jamais aimé : Lyl. Cette trahison l'a rendu fou , sa haine s'est exprimée et ils en ont tous deux payé le prix.

    A sa sortie de prison, Théo ne résiste pas à l'envie malsaine d'aller voir dans quel état il a rendu son frère, mais les choses vont déraper et il va devoir fuir.  Roulant sans but précis vers le sud de la France, il décide de s'arrêter pour se reposer et découvre un petit gîte où il fera la connaissance de l'intendante : Mme Mignon qui va être au petit soin pour lui.

    Théo décide alors de profiter de l'environnement montagneux pour refouler sa haine et ses ressentiments en s'organisant en solitaire de petites randonnées, une sorte d’exutoire, un moyen de se recentrer et de repartir à zéro. Malheureusement le destin en a décidé autrement et au détour d'un sentier perdu au milieu de nulle part il va croiser la route de ses futur bourreaux et va vivre un véritable calvaire. 

    Un livre commencé et terminé dans la même journée, très absorbant dès les premières pages, la mésaventure de Théo nous est conté comme un fait divers. De ce fait j'ai vraiment eu l'impression que c'était une histoire vraie et que j'en lisais le tragique récit comme si je le découvrais dans un article de journal.

    L'auteur nous dépeint le quotidien de Théo en tant que captif sans jamais tomber dans des scènes illisibles par leurs descriptions écœurantes, il y a des scènes forcément de par la condition de vie du détenu, qui sont révoltantes et ignoble mais on ne tombe jamais dans le sanglant. 

    Le rythme est haletant du début à la fin, c'est simple je n'ai pas posé ce livre une seule fois, tout m'a plu jusqu'à la dernière ligne.

    Si vous aussi vous aimez les huis clos à l'atmosphère pesante ce livre est fait pour vous.

     

    « LUCIDES de Adrienne Stoltz & Ron BassUNE AUTRE IDÉE DU BONHEUR de Marc Lévy »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :