•  


    Cinquante nuances de Grey, tome 1 de E. L. James            TITRE VF
    : Cinquante nuances de Grey 
                TITRE VO : Fifty Shades, book 1: Fifty Shades of Grey
                AUTEUR : E.L James
                ÉDITEUR : Le Livre de Poche
                PUBLICATION : 05/02/2014
                PAGES : 672
                RESSENTI : 
     
                         Cinquante nuances de Grey, tome 1 de E. L. James
     
     

         

    Quatrième de couverture

       

     Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.

    Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.

    Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets… 

         

    Mon avis

        

    Je revendique haut et fort que je fais exprès de lire après tout le monde les succès littéraires. Oui oui, je fais ma tête de cochon, mais il n'y a rien de pire pour moi que tout ce petit monde en ébullition devant un livre qui devient un phénomène et que tout le monde acclame. Dans ces cas-là, moi je me méfie. J'ai réagis exactement de la même façon face au phénomène « Twilight » ou plus récemment « Nos étoiles contraires », je laisse passer la déferlante et profite du calme revenu pour juger ma lecture. 

    C'est une première pour moi dans ce style littéraire, là encore j'avais beaucoup d’aprioris, en gros si c'était pour que le roman me décrive pendant 672 pages uniquement deux individus en train de s'envoyer en l'air constamment ça ne me m'intéressait pas beaucoup !! 

    J'ai été étonnamment surprise, en effet l'histoire n'est pas non plus à vous couper le souffle, mais ça se tient et je suis ressortie de ma lecture plutôt satisfaite. Si vraiment on est pointilleuse et qu'on recherche de la grande littérature, bah… ne vous arrêtez pas sur ce roman, je me rappelle qu'au moment de sa sortie, le roman a été beaucoup critiqué pour son écriture légère, mais en même temps, personnellement, je ne m'attendais pas à de la littérature avec un grand L, ça n'en est pas mais pour une lecture sans prise de tête ça me suffit. 

    Parlons des personnages, bon je ne vais pas y aller par quatre chemins, Anastasia, si je l'avais eu en face de moi se serait certainement pris une paire de claques plus d'une fois. Je suis désolée, mais là coté nunuche, on atteint des sommets. Je veux bien que celle -ci n'ai jamais eu de relations avec un homme, et patati et patata mais bon quand même ma petite secoue toi bon sang lol.

    Je ne vais pas non plus être trop dure avec elle, j'avoue que quelques fois dans le roman, elle joue les coquines et prend des initiatives (encore heureux qu'elle se bouge un peu) mais elle reste un peu trop coincée à mon goût… Mais bon, me direz-vous, si elle avait été plus volage et plus dévergondée, il n'y aurait pas le côté fleur bleue de la petite vierge effarouchée qui rencontre sur sa route le beau et ténébreux Christian Grey pour l'initier......

     Cinquante nuances de Grey, tome 1 de E. L. James 

    Aaaaaaaaaah Monsieur Grey, alors là pour le coup c'est moi que vous allez devoir baffer pour que je n’arrête de rêvasser, oui je m'incline je vais faire ma midinette, ce côté sauvage et dominateur n'est pas déplaisant et quel petit coquin celui-là dis donc... 

    Je dois admettre que tout le côté mystère sur l'histoire de Christian, son passé qui, à mon avis se précise, se dévoile dans les tomes suivants a attisé ma curiosité, j'ai vraiment envie de savoir pourquoi le monsieur n'aime pas qu'on pose les mains sur lui et ce qui l’a poussé à pratiquer ce genre de relations sexuelles.  

    Pour le côté sexe du roman, oui évidemment il y a plus d'une scène HOT, mais je n'ai pas non plus été choquée au point de me demander si j'allais oui ou non continuer le roman, c'est chaud oui mais pas que.... Ce n'est que mon avis, mais je trouve que ça se lit avec facilité, ça ne casse pas trois pattes à un canard c'est sûr, mais bon si vous voulez vous lancer dans ce style littéraire, n'ayez pas trop de craintes vous ne serez pas outrées non plus ou alors c'est moi qui ne suis plus choquée de rien lol 

     Je lirai certainement le tome 2 pour découvrir le passé de Christian et voir ce que devient ce couple que tout opposait, et parce que quand je commence une trilogie… bah j'aime bien aller jusqu'au bout de la saga.

     


    1 commentaire
  •  


    NOS ETOILES CONTRAIRES            

         Titre VF : NOS ETOILES CONTRAIRES

         Auteur : JOHN GREEN

         Éditeur : NATHAN

         Publication : FÉVRIER 2013

         Pages : 405

         RessentiIL COULE AUSSI DANS TES VEINES de Chevy Stevens

         

    Quatrième de couverture

       

     
    Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie. 
     
     
    NOS ETOILES CONTRAIRES
     
     
     

         

    Mon avis
     
     

    Petite intro hors chronique, je suis de retour après quelques mois d’absences, comme tout le monde ici bas il y a des moments dans la vie où nous avons besoin de recul et de temps pour gérer nos soucis. Malheureusement les miens ont quelques peu affectés mon envie de lire et de bloguer.

    Mais « I'LL BE BACK » et j'ai bien l'intention de reprendre ces deux activités qui me tiennent à cœur et qui m'ont énormément manquées.

    Petite parenthèse vie perso clôturée. 

    Pour mon retour en tant que blogueuse je n'ai pas choisi le livre le plus gay je vous l'accorde, mais c'est pourtant celui ci qui que ma mimine a choisi pour reprendre la lecture et c'est la symbolique qui veut ça, c'est un peu ce livre qui m'a remis le pied à l'étrier.

    Je me suis moi même surprise à choisir celui ci, en effet le résumé n'est pas le plus joyeux pour se redonner un petit coup de boost mais une fois plongée dans ma lecture je n'ai pas regretté un seul instant.

    Beaucoup de personnes autour de moi m'ont déjà fait la réflexion « oh non je n'ai pas envie de lire un livre sur des ados cancéreux » même réflexion pour voir le film, et bien j'ai juste envie de dire à toutes ces personnes qu'il faut dépasser nos idées reçues et creuser un peu les choses. 

    Bien entendu dans les grosses lignes le roman traite bien de ce sujet, il est en effet question d'une adolescente Hazel atteinte d'un cancer, mais bien heureusement pour nous cette demoiselle est dotée d'un humour noir grinçant, d'un sacré sens de la répartie et aime user des métaphores.

    Le destin va mettre sur sa route un adversaire à sa hauteur et la rencontre entre Hazel et Augustus est tout simplement magique.

    Ces deux adolescents que la vie n'a pas épargnée sont aussi attachants l'un que l'autre Hazel qui à cause sa maladie ne souhaite pas s’impliquer dans une relation, elle se sait condamnée et que sa vie peut s'arrêter comme ça du jour au lendemain, tandis qu'Augutus est en pleine rémission.

    Ces deux êtres ont une multitude de points communs mais savent également faire de leurs désaccords et différences une force ; leurs forces.

    C'est un livre qui va les réunir, le livre préférée d'Hazel qu'elle va faire découvrir à Augustus, ce livre qui n'a pas de fin qui s'arrête en plein milieu d'une phrase, c'est autour de ce livre qu'ils vont construire leur histoire..... mais chuuuuut je ne vous en dit pas plus. 

    Je dois bien vous avouer que je suis assez difficile à faire pleurer en lecture, mais là je plaide coupable, quelques larmichettes n'ont pas résistées à la fin de ce roman, qui paradoxalement vous arrache autant de larmes que de rires.

    L'auteur a su traiter d'un sujet lourd et difficile en nous offrant sur un plateau une belle leçon de vie. 

    Bien entendu, je me suis précipitée pour voir le film et pour une fois j'ai vraiment été agréablement surprise par l'adaptation, que ce soit sur les traits de caractère des personnages que sur l'histoire en elle même, le film respecte vraiment le roman et nous arrache à sont tour son lot de larmes.

     


    2 commentaires
  • CHEMINS CROISES de Nicholas SPARKS

    Titre VF :  Chemins Croisés 

    Titre VO :  The longest ride

    Auteur : Nicholas Sparks

    Editeur : Michel Lafon 

    Publication : 10/04/2014

    Pages : 442

    Ressenti

     
     
    Quatrième de couverture  
     
    Coincé dans sa voiture après un accident de la route, Ira Levinson, un vieil homme de quatre-vingt-dix ans, attend désespérément qu’on vienne le secourir. Ruth, la femme qu’il a aimée toute sa vie et qui s’est éteinte neuf ans plus tôt, revient hanter ses pensées. Il se remémore alors les joies et les peines qu’ils ont partagées.
    À l’autre bout des États-Unis, Sophia, une étudiante en histoire de l’art, et Luke, un cow-boy, tombent follement amoureux l’un de l’autre. Mais ils ont des engagements et des rêves radicalement opposés. Pendant que l’une tente de se remettre d’une relation qui l’a brisée, l’autre doit batailler pour sauver le ranch de sa famille, quitte à mettre sa propre existence en danger.
    Rien ne semble lier le jeune couple au vieil homme, et pourtant, sur le plus beau des chemins, celui que l’on nomme la vie, ils pourraient bien se croiser…

    Et si la raison du cœur était la plus forte ? 
     
    Mon avis  
     
    Peut être vais je en surprendre plus d'un, mais c'est le premier roman de cet auteur que je lis et qui me permet donc de découvrir son univers.
    En recherchant les autres titres de cet auteur, je me suis aperçue que divers films que j'ai vraiment adoré ont été adapté de ses romans, et pas les plus gais qui plus est arf alors j'ai bien entendu l'intention de découvrir dès que possible la version roman des histoires qui m’ont beaucoup émue.

    Pour en revenir à ce titre, on est vraiment au cœur d'une histoire pleine de sentiments, moi qui ne suis pourtant pas une adepte de la guimauve et des bons sentiments dégoulinants, croyez le ou non mon petit cœur de midinette à fondu comme neige au soleil face à ce récit qui entremêle les destins amoureux de deux générations.

    Ce roman se raconte à travers la narration de trois personnages : Ira, Sophia et Luke.
    Le premier personnage Ira, est un monsieur de bientôt 90 ans que nous découvrons dans une situation bien tragique, coincé dans sa voiture accidenté qui a quitté la route pour s'enfoncer en contre bas dans un talus, ce brave homme nous raconte à travers ses souvenirs sa vie mais qui plus est, sa seule et plus grande histoire d'amour avec sa femme Ruth.
    Ses passages sont alterné par le récit de Sophia et Luke, deux jeunes gens au parcours assez différent, Sophia étudiante en histoire de l'art va rencontrer Luke un cow-boy vivant des concours de rodéo à dos de taureaux, pour en partie sauver le ranch familial.

    Je consens qu'à première vue tout ça sent le bon sentiment et le roman à l'eau de rose vous dire le contraire serait mentir, mais personnellement ce roman m'a fais du bien, oui j'ai aimé retomber dans ses émotions, ça faisait justement bien longtemps que je n'avais pas lu de roman où l'amour y est le sujet principal et j'ai aimé ça tout simplement.

    L'auteur nous offre ici un récit très émouvant en nous invitant à découvrir la vie d'Ira et de sa femme Ruth, un amour qui à traversé les pires épreuves et qui à travers le temps a su braver bien des tempêtes, c'est particulièrement cet amour là qui m'a le plus touché, bien que le petit couple que forme Sophia et Luke soit très attendrissant, ils sont aux prémices d'une belle histoire.
    La manière dont Ira parle de sa femme on sent dans ses mots une telle admiration et une telle dévotion, comme si son seul but dans sa vie avait été de rendre sa femme heureuse, se sacrifiant pour laisser sa femme s'épanouir, l'emmenant dans des endroits dont elle seule se passionnait mais pour lui son plus grand bonheur était de voir sa femme heureuse au milieu de ce qu'elle aimait et ça lui suffisait à lui pour être comblé.
    Un amour unique de toute une vie aaaah ça laisse rêveuse sarcastic
    A n'importe quel âge je pense que nous sommes toutes un peu rêveuses, mon côté romantique à aimé assisté à cette histoire d'amour naissante entre Sophia et Luke (le beau cow-boy ), les randonnées à cheval, les weekends dans de beau chalet avec vue sur lacs et montagne. Ils vont tout de même rencontrer quelques épreuves qui les feront se remettre en question et pouvoir se décider sur leur avenir.

    J'étais avec eux, que ce soit Ira qui nous fait traverser sa vie et son amour pour sa femme ou l'histoire de Sophia et Luke j'ai aimé assisté à ce trop plein d'amour, j'ai trouvé ça beau tout simplement, j'avais l'impression d'être devant un bon et beau film d'amour et je pense que d'ailleurs s'il est adapté, ce sera magnifique.
    Si je peux juste noter un petit bémol, c'est que je m'attendais à être plus émue je sais que la plupart des romans de cet auteur amène facilement la petite larme à l’œil, pour ma part j'ai sans hésitation passé un très bon moment avec cette histoire mais je n'ai pas été pleinement ébranlée.

    Vivement le film qu'en dîtes vous ?

     

     

    2 commentaires
  • Titre VF :  Les Roses de Somerset.

    Titre VO :  Roses

    Auteur : Leila Meacham

    Editeur : Charleston

    Publication : 18 janvier 2013

    Pages : 512

    Ressenti : Les Roses de Somerset de Leila Meacham

     
     
    Quatrième de couverture  

    Howbutker, Texas, 1916. A la mort de son père, la jeune Mary Toliver hérite de la plantation de coton des Toliver, l’une des familles fondatrices de Howbutker. La jeune femme devra-t-elle sacrifier son amour pour Percy Warwick, magnat de l’exploitation forestière, pour faire vivre le sol de ses ancêtres ? Confrontés aux trahisons, aux secrets et aux tragédies qui les entourent, renonceront-ils à ce qui aurait pu exister, non seulement pour eux, mais aussi pour les générations suivantes ?



    Mon avis  

    Je tiens dans un premier temps, à remercier encore une fois les Éditions Charleston qui m'ont offert cette année, le privilège de faire partie des Lectrices 2013. D'autant plus ravie après avoir lu et terminé ce premier roman, en 1 journée, oui en ce moment je ne lis pas je dévore ^^.Bien que je me sois réconciliée avec la Romance que très récemment, j'avoue avoir eu encore au fond de moi cette petite appréhension, d'autant que les romances historiques ne font pas partie de mes habitudes de lectures.


    La jeune femme que je suis se laisse encore aller à rêver aux robes d'antan et aux passions tumultueuses, j'ai été plus que servie avec ce roman.J'ai même peur de ne pas avoir les bons mots pour décrire ce que j'ai ressenti à la lecture de cette histoire, qui m'a, pour ne rien vous cacher, emportée.Je me suis laissée aller et je me suis prise au jeu, pour mon plus grand bonheur.


    Pour reprendre le dos du roman « Une saga captivante qui n'est sans rappeler Autant en emporte le vent », j'avoue déjà qu'étant une admiratrice inconditionnelle de ce film, cette phrase m'a emballée et j'avoue qu'on retrouve quelques petites touches qui rappelle ce roman et film à succès.Notamment la culture des champs de coton, les descriptions physiques et des tenues de l’héroïne Mary m'ont rappelé quelques scènes du film, mais les comparaisons s'arrêtent là et tant mieux car « Les Roses de Somerset » est à sont tour un roman fabuleux.
    On retrouve tous les codes des grandes sagas historiques, mais l'auteur à construit tout un univers et des personnages attachants, ils ont tous un rôle déterminant dans cette histoire, leurs destins s’entremêlent, s'entrechoquent, pour le meilleur mais aussi, et plus souvent, le pire.


    Je suis assez impressionnée que ce soit le premier roman de l'auteure, elle réinvente un style en conservant les codes des romances historiques, en toute sincérité, j'avais l'impression de regarder un sublime film d'époque.D'ailleurs je souhaite de tout cœur que ce livre soit adapté, je rêve de voir tous ces personnages à l'écran.Encore une fois je renoue avec un genre que je redoutais, j'ai été émue et suis passée par beaucoup de sentiments, c'est quand même assez surprenant quand un livre arrive à étendre une palette de sentiments aussi large. 


    Merci pour cette découverte, peut-être je me laisse aller aux bons sentiments des premiers instants d'une nouvelle année, mais j'ai simplement adoré ce roman.

    L'émotion règne sur cette histoire, du début à la fin : subjuguée.





    votre commentaire
  • Titre VF :  Coeurs-brisés.com

    Titre VO :  Never Google Heartbreak.

    Auteur : Emma Garcia

    Editeur : MA

    Publication : 16 mai 2012

    Pages : 388 

    RessentiCoeurs-brisés.com Emma Garcia

     
     
    Quatrième de couverture  

    Abandonnée pour la troisième fois à la veille de leur mariage par son fiancé, Rob, Vivienne Summers, une londonienne d’une trentaine d’années, imagine alors un site Internet, coeurs-brisés.com, où tous les coeurs en perdition pourraient trouver refuge. Ses déboires l’amènent à abuser un peu trop du Chardonnay, ce qui déclenche toute une série de situations cocasses et embarrassantes. Notamment lorsqu’elle se réveille auprès de son meilleur ami, Max, un peintre qu’elle a connu à la Fac et qui l’aime en secret depuis toutes ces années. Ensemble, ils vont passer quelques journées merveilleuses, et Vivienne se sent enfin capable d’oublier Rob. Mais ce dernier réapparait et lui avoue qu’il ne peut vivre sans elle. La vie de rêve qu’elle s’était imaginée avec lui redevient tout à coup possible… Pétillant, drôle, moderne, le premier roman d’Emma Garcia séduira toutes les femmes. Car nous avons toutes en nous un peu de Vivienne Summers...


     
    Mon avis  

    Un roman qui m'attendait dans ma PAL depuis quelques mois, j'ai tout de suite accroché à la couverture bien rose, bien Girly. D'ailleurs cette couverture est bien travaillée et réunie plusieurs éléments, que l'on retrouve dans le roman. Tout à fait le genre que j'aime.
    Le genre roman Chick-Lit, vraiment ciblé femmes, n'a pas souvent été mon genre de prédilection, bien au contraire, j'ai souvent zappé cet univers pensant que j'aurais du mal à accrocher, et c'est le deuxième roman qui me fait changer d'avis et qui me réconcilie avec le genre.

    Je découvre le roman, et donc l'auteur Emma Garcia, et je me suis régalée tout le long de ma lecture, notamment grâce au style d'écriture.
    Une écriture fluide et fraîche. On se laisse vraiment glisser avec facilité tout au long de l'histoire, pas d'accrochages, j'avais l'impression d'être devant un bon film comédie romantique et pour moi rien de péjoratif, bien au contraire !
    J'ai aimé que ce roman me fasse passer par une multitude d'émotions, une palette de sentiments : tour à tour, nous passons de l'agacement à la tristesse, la colère, l'amour, la déception, tout y est réuni! Certains dialogues sont assez coquins voir un peu crus, mais l'auteur a su amener cette petite touche malicieuse avec sa finesse féminine alors rien ne m'a choquée personnellement.

    Vivienne est une femme qui rêve au grand amour, au grand mariage, à la grande table dans la cuisine pour y accueillir autour, tous ses enfants. Tous ses rêves, elle veut les réaliser avec son fiancé Rob, mais celui-ci prend la poudre d'escampette quelques temps avant la cérémonie et là, le cœur de Vivienne se meurtrit et elle a l'idée de créer son site Coeur-Brisés.com.

    Cette jeune femme qui a toutes les qualités se persuade et s'obstine à vouloir reconquérir ce Rob, oui « CE », car je n'ai pas eu la moindre sympathie pour ce personnage qui pense pouvoir quitter et revenir comme une fleur, mais qui se croit aussi indispensable. Il m'a agacé au plus haut point, je l'ai trouvé prétentieux, imbus de sa personne et surtout il croit que l'argent et tout ce qui brille peut vous sauver de tout, et bien pas du tout !!!

    Vivienne a la chance d'avoir son meilleur ami Max. Ce personnage je l'ai tout simplement adoré, d'ailleurs j'avais envie de secouer Vivienne et de lui dire "mais comment fais-tu pour ne pas craquer ?" Alors oui, il a tout pour lui : motard, artiste peintre bohème, nounours et le cheveux brun bouclé avec de vieux T-Shirt de Rock. Au moins, lui aspire à des moments inattendus, un peu fantaisistes et insouciants, mais est aussi éperdument amoureux de sa meilleure amie et cet homme a su rester en retrait et attendre le moment où cette jeune fille devait se réveiller, une perle rare celui ci !!

    Elle est aussi entourée de Lucy, sa meilleure amie, assez frivole, limite nymphomane, mais qui a beaucoup de peps et de désinvolture. J'ai aimé sa franchise et le fait qu'elle ne mâche pas ses mots pour réveiller sa copine qui se perd dans son histoire désastreuse avec Rob.

    Un autre personnage que j'ai trouvé attachant et drôle, c'est l'assistante de Viv', Christie. Elle est un peu étourdie, maladroite, mais comme moi je me la suis imaginée, je l'ai trouvée vraiment à part dans son monde mais fort sympathique.

    Même si les codes de ce genre sont ici bien évidents, et qu'il faut avouer qu'on les retrouve systématiquement, on lit des moments que nous même avons pu vivre, comme aller au coiffeur et dépenser dans la journée des sommes astronomiques en pensant qu'une nouvelle coupe et garde robe va faire revenir l'être aimé.
    On retrouve le schéma typique de la femme trentenaire larguée, de l'ex fiancé aux dents blanches et à la fortune confortable, le meilleur ami tapit dans l'ombre, qui l'aime depuis la fac, et la mamie du personnage principal qui conseille.

    Et bien malgré tout ces « clichés » et ces personnages formatés, attendus, j'ai quand même beaucoup apprécié cette lecture pleine de frivolité. J'ai aimé traverser cette multitude de sensations et d'émotions; Jusqu'au bout j'avais le cœur serré car j'attendais un certain dénouement..............mais chut à vous de découvrir ce roman.

    Si vous avez besoin ou envie d'un roman drôle, avec un personnage principal pétillant, n'hésitez plus lisez le!

    Une romance très pétillante ! 
    Si vous avez d'autres romans dans ce genre à me conseiller, proposez moi des titres je les consulterai avec plaisir  

     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique