•  


                TITRE VF
    : A Découvert
                TITRE VO : Shelter
                AUTEUR : Harlan Coben
                ÉDITEUR : FLEUVE NOIR 
                PUBLICATION : 06/09/2012
                PAGES : 279
                RESSENTI : 
     
                         A DECOUVERT HARLAN COBEN
     
     

         

    Quatrième de couverture

      

    Mickey est en colère. Des événements tragiques l'obligent à vivre temporairement chez son oncle Myron, qu'il croit au moins en partie responsable de sa situation. En plus, Ashley, sa nouvelle petite amie, n'est pas venue en cours depuis des jours et ne donne plus signe de vie. Pire, à l'adresse où elle habitait personne ne semble la connaître. Mickey, qui a déjà vécu trop de séparations douloureuses, refuse de se laisser faire encore une fois. Il découvre bientôt qu'Ashley n'était pas vraiment la jeune fille timide dont il était tombé amoureux et qu'elle fréquentait un milieux dangereux. Mais, comme son oncle, il est tenace et peu regardant sur sa propre sécurité, jusqu'au moment où ses recherches ébranlent tout ce qu'il croyait savoir sur sa famille et mettent au jour une machination qui dépasse de loin tout ce qu'il pouvait imaginer. Mickey va avoir besoin d'aide... mais n'est-il pas déjà trop tard?


         

    Mon avis

     

    J'aime ces périodes où j’enchaîne les lectures plaisantes, qui me font du bien et dont je ressors pleinement conquise.
    Un univers littéraire qui me plaît et qui m'offre des enquêtes pleines de suspens et de rebondissements.
    Je découvre à travers ce titre pour la première fois, Harlan Coben. Et oui, j'entends d'ici les fans comme moi de thrillers, qui crient au scandale LOL. Ce n'est pas faute d'avoir beaucoup de romans dans ma PAL de cet écrivain, mais j'avoue que mes lectures prioritaires ont pris le dessus et je n'ai, de ce fait, pas encore eu le temps de les lire.

    J'avais une légère appréhension en commençant ce titre. Cet auteur a donc écrit énormément de romans et mis en scène différents personnages centraux. N'ayant encore jamais lu aucun titres, j'ai eu peur de me sentir paumée au milieu de leurs univers.


    Premier point très positif, l'auteur fait des rappels sur les histoires de ces personnages, comme ici, où il met en scène Mickey, le neveu de Myron Bolitar. Ce dernier (Myron) est LE personnage de ses enquêtes dans les autres titres.

    Je trouve ça vraiment bien de faire des piqûres de rappel et de se mettre à la place de ceux qui ne connaissent pas ses personnages favoris. De ce fait, j'ai pu entrer dans ce récit avec beaucoup de facilité et savourer cette enquête.

    Une nouvelle saga qui commence avec pour personnage principal Mickey, un adolescent que la vie n'a pas épargné.

    J'ai été ravis que l'auteur revienne sur son passé pour faciliter la compréhension de son intrigue et ainsi ne pas laisser le lecteur au bord de la route.
    Mickey nous embarque dans une enquête sans temps mort, il part à la recherche de sa petite amie Ashley, disparue du jour au lendemain.
    Elle laisse derrière elle beaucoup de questions sans réponses, et plus Mickey va essayer de la retrouver, plus elle va sembler s'éloigner et ne pas être celle qu'il croyait connaître.

    Il embarque dans sa course folle un ami un peu Geek : Spoon, et Ema une jeune fille au look très gothique, noir, toujours tout en noir de son maquillage aux bout des ongles, ils vont à leurs manières montrer beaucoup d’intérêts à l'enquête de leur ami et lui apporter toute l'aide nécessaire, quitte à se mettre eux mêmes en danger.


    Mon premier Harlan Coben et pour sur, pas mon dernier. J'ai adoré le style de l'auteur, il sait nous embarquer et rendre l'aventure de son héros vraiment passionnante. Il manie avec brio les rebondissements et révélations en tous genres.

    Je ne m'attendais à rien, je n'avais pour une fois rien deviné et j'ai tout aimé du début à la fin, que ce soit le côté plus personnel des protagonistes que les enquêtes où ils se sont embarqués.

    Merci infiniment pour cette découverte, j'ai hâte de sortir de ma PAL les autres romans de cet auteur.

    Vraiment pressée également que sortent de nouvelles enquêtes avec ce jeune détective, je me ferais un plaisir de les lire.

     
    Thriller haletant du début à la fin.

    2 commentaires
  •  

               

      Titre VF :  Night School, Tome 2 : Héritage.

      Titre VO :  Night School, book 2: Legacy

      Auteur : C.J Daugherty

      Editeur : Robert Laffont

      Collection : Collection R

      Publication : 22 novembre 2012

      Pages : 414

      RessentiNight School T2 L'héritage

     

         

    Quatrième de couverture

       

    Humiliée de devoir la vie sauve à d'autres qu'elle-même, Allie Sheridan finit par rejoindre en automne les rangs de la très sélective Night School. Commence alors le véritable apprentissage aux côtés du troublant Carter et du sulfureux Sylvain...
    La société secrète combine cours de self-défense aux cadences infernales et entraînement à la survie digne des commandos d'élite. À Cimmeria, les pensionnaires doivent s'exercer à vivre comme les impitoyables personnages de pouvoir qu'ils sont appelés à devenir : politiciens de haute volée, PDG de multinationales ou conseillers de l'ombre.
    Et le message de la Night School est clair : pour pouvoir dominer le monde, il faut renoncer à toute vie privée et se dévouer corps et âme à l'Organisation. Mais que faire quand l'amour et la mort s'invitent au bal des menteurs ?

         

    Mon avis

     

    Ayant beaucoup apprécié le 1er Tome de cette saga, j'avais vraiment hâte de découvrir la suite et de retrouver les protagonistes.
    Petite note sur la couverture, je la trouve aussi belle et soignée que la première, et je trouve qu'elle reflète bien le nouvel état esprit d'Allie, l’héroïne de Night School.
    D'ailleurs la Collection R sait nous ensorceler, car leurs couvertures sont vraiment très attrayantes !

    Whaou, ce second tome est renversant, nous sommes plongés dès les premières pages dans l'action, ça commence très fort et ça ne s'arrête plus.

    Après avoir survécu aux évènements du premier tome, on retrouve Allie dans une mauvaise posture, qui va l'obliger à rentrer plus tôt à Cimmeria pour sa sécurité. Ce qui ne la dérange pas, bien au contraire.
    Maintenant intégrée à la Night School, elle doit s’entraîner et effectuer les rondes comme les autres membres, et se voit attribuer une drôle de partenaire, Zoé, dont j'ai d'ailleurs beaucoup apprécié la fraîcheur et la spontanéité.
    Étant bien plus jeune que ces acolytes, la jeune Zoé n'en est pas moins à la traîne et devance même son binôme sur les entraînements.

    L'histoire est aussi bien rythmée par les complots que par les activités plus ordinaires des élèves (j'ai adoré l'idée du tennis nocturne par exemple, ils m'ont donné envie d'en faire et j'irai même plus loin, en vous disant que j'aurai adoré être dans ce pensionnat !!).


    J'ai trouvé Allie bien plus affirmée dans ce second tome, elle arrive à mieux gérer ses crises de panique, elle affronte ses ennemis et ne recule devant rien pour aider ses ami(e)s, et sans oublier ses histoires de cœur. Notre héroïne a bien du mal à se décider entre deux jeunes hommes sur ce sujet, elle est beaucoup plus instable et a du mal à  prendre une décision. D'ailleurs, jusqu'à la fin du roman, on se demande lequel de Sylvain ou Carter aura grâce à ses yeux !


    Ce tome est plein de révélations, on lève le voile sur certains secrets, même si on devine que l'auteur nous réserve à mon humble avis quelques belles surprises, j'ai lu ce tome très rapidement.

    J'ai retrouvé avec grand plaisir l’écriture fluide et agréable de l'auteur, qui sait nous embarquer à Cimmeria et arrive à nous faire regretter de lire aussi vite ses romans et quitter cette école très spéciale.
    Je suis conquise par cette école et ses élèves, tout les personnages ont leur particularité, je n'ai qu'une chose à ajouter : vivement la suite !!

    Un second tome encore meilleur que le premier.






     

     


    4 commentaires
  •  Titre  : 41

    Auteur : Rogelio Guedea

    Editeur : Ombres Noires

    Publication : 24/10/2012

    Pages : 240

    Ressenti : 41 de Rogelio Guedea

     

     

    Quatrième de couverture 

    Tiré d’un fait divers réel, ce roman sans concession montre jusqu’où peut aller la perversion des plus vils personnages politiques dans un pays rongé par la corruption.

    Des traces de sang sur le pare-choc arrière d’une voiture. Dans le coffre, le cadavre de Ramiro Hernández Montes, tué par balles. Situation pour le moins embarrassante pour le frère de la victime qui espère son élection au poste de gouverneur de l’État de Colima. Quatre flics sont chargés de l’enquête avec pour consigne de l’étouffer. L’enquête révèle une série d’assassinats d’homosexuels, tous abattus avec un calibre .41, mais aussi les orgies organisées dans des villas luxueuses et le goût de certains notables pour les enfants.

    Ailleurs dans la ville, un gamin livré à lui-même se lie d’amitié avec un adulte qui ne tarde pas à l’initier à la drogue et au sexe. Un jour, on le présente à un couple, Roi Camilo et Reine Sofía

     

    Mon avis  

     

    Une chronique pas évidente à rédiger face à un roman dur et plein de noirceur.
    Ici la collection Ombres Noires nous offre son second roman, qui se passe au Mexique, plus précisément dans l’État de Colima.
    L'histoire débute par une intrigante découverte d'un petit garçon. En effet, une Chevrolet  rouge garée depuis plusieurs jours au même endroit attire son attention. Le jeune garçon ne résistant pas à l'envie d'en savoir un peu plus, décèle sur le coffre des taches de sang.

    Alertée, la police arrive sur les lieux et découvre dans le coffre de la voiture, un homme. Le frère du gouverneur de Colima : Ramiro Hernandez Montes. Le but est de calmer l'affaire, de ne rien ébruiter, surtout quand ils découvrent que le frère du gouverneur était homosexuel et qu'il avait d'autres penchants qu'il ne valait mieux pas déterrer.
    On s'attend à une enquête approfondie comme dans tous les romans noir, policier, mais au lieu de ça on a deux enquêteurs au bas de l’échelle, des procès verbaux et des pièces annexes, qui reprennent toutes les dépositions des proches de la victime.

    En alternance de cette enquête, on fait la connaissance de Alfonso Castro Bautista dit le  « Japonais », petit garçon de 12 ans mais qui n'a pas vraiment d'âge. Sa vie est dépravée, sale.
    Il habite avec sa mère, la Dona, et le Don, son compagnon. Ils vivent du trafic de drogue et la Dona s'offre aux hommes qui le veulent, sans vergogne avec toute sa vulgarité, sous les yeux de sa fille handicapée, laissée à l'abandon dans son fauteuil roulant.
    Il passe son temps dans les salles de jeux. C'est là qu'il va faire la connaissance du Métallo, et ce dernier va l’enroller dans un monde de sexe et l'offrir aux homosexuels.

    Comme je le dis en débutant ma chronique, ce roman est très dure à lire, certaines scènes sont difficiles, surtout dans les descriptions de la vie du Japonais, que ce soit chez lui ou quand le Metallo l'offre aux immondes hommes et femmes riches.

    Pour ma part, j'ai trouvé beaucoup trop long tous les rapports détaillés. Les noms des personnages sont parfois composés de 2 prénoms et 2 noms, alors sur les procès verbaux, quand il y avait moult personnages, un peu dur de s'y retrouver !

    Je revendique souvent mon goût prononcé pour les thrillers, mais pas de cette trempe là. J'aime quand le roman consiste à débusquer un tueur en série, mais beaucoup moins quand il s'agit de dénoncer, car tout est là. D'où ma déception. En aucun cas ce roman est un thriller atypique à la manière de la série  «Esprits Criminels », (entre autres), ici le but est de faire en sorte que l'enquête n’éclabousse personne, tout repose sur les magouilles politiques et c'est ce que j'aime le moins dans les thrillers, les complots politiques.

    J'ai poursuivis ma lecture car c'est inspiré d'un fait réel et que je suis toujours intéressée par ce type de romans.

    Pourquoi 41 ?
    41 est le calibre avec lequel sont tués des homosexuels aux tendances pédophiles.

     







    votre commentaire
  • Titre VF : Les enfants de cendres

    Titre VO : Askungar

    Auteur : Kristina Ohlsson

    Editeur : J'ai Lu

    Publication : 11/07/2012

    Pages : 445 pages

    Ressenti : Les enfants de cendres Kristina Ohlsson

     

     

     

     

    Quatrième de couverture  

    Le train était bondé, pourtant personne n'a remarqué la disparition de la fillette endormie sur la banquette. Quand sa mère, retenue sur le quai, la rejoint en gare de Stockholm, elle ne retrouve que ses chaussures. L'enquêtrice Fredrika Bergman découvre son corps quelques jours plus tard à des centaines de kilomètres de là, dans le nord de la Suède. Le mot "indésirable" est inscrit sur son front. Mais l'horreur ne fait que commencer : un tueur impitoyable est dans la nature, et la petite Lilian n'est que la première d'une longue liste.



     

    Mon avis  

    Voilà ce que j'appelle un thriller digne de ce nom !
    J'ai déjà cru comprendre que les auteurs Suédois tiraient leur épingle du jeu dans ce genre littéraire, effectivement rien à envier aux grands auteurs français ou américains.
    Je confirme que j'en lirai d'autres et que je vais continuer de suivre l'auteur, qui je crois nous réserve d'autres tomes avec son enquêtrice Fredrika Bergman.

    Un petit bémol pour la quatrième de couverture qui dévoile trop tôt un évènement du livre qui dans ce dernier arrive vraiment au bout de plusieurs chapitres, bien plus loin, c'est bien dommage !

    Ce thriller nous embarque aux côtés de l’enquêtrice Fredrika Bergman et de l'équipe avec qui elle partage cette affaire.
    On découvre chaque membre de cette brigade aussi bien côté personnel que professionnel, on découvre qu'ils ont chacun leurs problèmes et tout à gérer en même temps que leur enquête.
    Alex est le chef de la brigade, le plus ancien, et le mentor de Peder qui se réjouit chaque jour de pouvoir travailler aux côtés de ce pilier de la police.
    Frederika arrive dans cette équipe qui ne voit pas sa venue d'un très bon œil, en manque d’effectif elle est vue comme une civile qui va mettre sur la table ses théories sans queue ni tête et ses équipiers limite misogynes croient tout mieux savoir qu'elle et n'hésitent pas à lui confier les interrogatoires et les tâches qu'ils pensent plus adaptées aux femmes.

    C'est intéressant car on découvre les ressentis de Fredrika et de ses collègues, ce qu'ils pensent les uns des autres.
    Dès le départ les enquêteurs partent sur une mauvaise piste et convaincue d'une autre théorie Fredrika mène son enquête en parallèle et ses collègues vont bien devoir capituler, un peu tard,et admettre qu'ils se sont complètement trompés et reconnaître que Fredrika est dotée d'une certaine intuition et qu'en tant que flic elle n'est pas si mauvaise que ce qu'ils pensaient au départ.

    De nombreux thèmes sont traités comme la prostitution, la drogue, la maltraitance des enfants, beaucoup de sujets lourds mais que l'auteur a su nous faire ingérer sans difficulté car son écriture n'est pas crue.
    Les chapitres sont assez courts et donnent du rythme à la lecture, chaque chapitre nous permet de suivre l’enquête de manière différente, avec les progressions de chaque enquêteur.
    Je ne reviens pas sur l'histoire car comme je le dis plus haut avec une quatrième de couverture trop bavarde, je ne veux pas spoiler ce thriller qui vaut vraiment la peine d'être lu.

    J'attends avec impatience les prochaines enquêtes de Fredrika Bergman.

    Un thriller qui tient ses promesses.

    Je remercie le ClubdeLecture Karine pour ce partenariat.

     
     









    votre commentaire
  •  

    Titre VF : Lily Bard, T1 Meurtre à Shakespeare

    Titre VO : Shakespeare's Landlord

    Auteur : Charlaine Harris

    Editeur : J'ai Lu

    Publication : 15/02/2012

    Pages : 256 pages

    Ressenti : Lily Bard, tome 1 : Meurtre à Shakespeare de Charlaine Harris

     

     
     
    Quatrième de couverture  
     
    "Je m'appelle Lily Bard et je mène une petite vie tranquille à Shakespeare, Arkansas, où je me suis installée pour oublier mon passé. Aujourd'hui, tout a changé. En rentrant, j'ai fait une macabre découverte : le cadavre de mon propriétaire.
    Après avoir paniqué et mis mes empreintes partout, je me suis éclipsée... Je n'ai plus le choix, il faut que je retrouve l'assassin avant que l'on ne vienne sortir les squelettes de mon placard..."

      

      

    Mon avis  

    Je découvre pour la première fois la plume de l'auteure Charlaine Harris avec cette saga.
    Je n'ai pas tenté l’aventure de La Communauté du Sud bien que je sois fan de la série True Blood, à envisager peut -être ??

    J'avoue, bien que le livre ne soit pas très épais, avoir eu du mal pour la première partie du roman.
    Je l'ai commencé et je ne sais pas mais il ne se passait rien dans mon petit cœur de lectrice, je lisais sans grand enthousiasme ; j'ai posé le roman quelques jours, voir une semaine et j'ai repris ma lecture pour au final en apprécier ce second souffle.

    Lily Bard est une jeune femme qui est venu s'installer à Shakespeare, * personnellement rien que pour le nom j'irai y habiter aussi *, à la suite d'un événement terrible et horrible qui lui est arrivé.
    Après cette tragédie elle change complètement de vie, que ce soit physiquement ou moralement.
    Elle se cantonne à son travail et à pratiquer intensivement le karaté, elle se veut discrète, voir associable ,elle n'a pas vraiment d'ami(e)s, professionnellement elle s'occupe du ménage de ses voisins, de la paroisse, elle enchaîne les ménages un peu partout.
    Elle ne s'occupe que de ses affaires, jusqu'au jour où elle découvre le corps de son propriétaire :Pardon,  mort !!!!!

    Tout va chambouler son quotidien et sa routine installée, un policier va venir fouiner dans son passé et une personne mal intentionnée va lui mettre la pression sur cet événement qui a marqué sa vie !
    Elle va se rapprocher de son professeur de Karaté et commencer elle aussi à mener l'enquête, pas le choix quand on est tombée nez à nez avec un cadavre !!

    Ce qui m'a tant gêné dans cette première partie ce sont les descriptions sur les moindre faits et gestes de notre héroïne, j'ai trouvé du coup que ça installait des longueurs qui ont ralenti mon rythme de lecture.
    Mais à partir de la révélation sur le passé de Lily tout s’accélère et j'ai donc terminé le livre rapidement.

    Au début du roman j'avais du mal à cerner notre héroïne car très froide et distante, une fois son secret révélé j'ai eu beaucoup de compassion et d'admiration pour cette jeune trentenaire qui à dû vivre avec ce lourd passé et recommencer sa vie, une femme très courageuse !

    C'est avec plaisir que je lirai le second tome : Lily Bard, tome 2 : Fin d'un champion.
    Je salue au passage les couvertures qui sont sublimes j'adore le jeu de couleur noir et blanc avec les touches de rouge, c'est soigné et élégant : j'adooore !! 

    Quelques longueurs, mais une héroine qui donne envie de continuer la saga.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique