• Titre VF :  Les Proies

    Auteur : Amélie Sarn

    Editeur : Milan

    Collection : Macadam

    Publication : 15 août 2012

    Pages : 342 

    RessentiLes Proies d'Amélie Sarn

     

       

    Quatrième de couverture  

     

    Jusqu'à ce vendredi de novembre, le plus gros problème de Margot était que Lucas, l'amour de sa vie, avait couché avec Pauline, sa meilleure amie. C'était jusqu'à ce vendredi.
    Car, le même jour, un problème encore plus gros a surgi. Plus terrifiant. Plus mortel. Ce vendredi-là, les zombies ont envahi la ville. Et Margot, Pauline et Lucas sont devenus des proies...

     

    Mon avis  

     

    Ce roman est le premier du genre que je lis, et je ne suis pas déçue. J'ai lu ce roman très rapidement, en une journée !
    L'histoire commence en nous faisant faire la connaissance des personnages qui en seront les protagonistes.

    Margot, jeune lycéenne sans histoires, mène une vie plutôt tranquille jusqu'au jour où un des ses professeurs s'écroule en salle de classe, vomissant du sang et tombant raide morte quelques instants plus tard.

    Ce qui devait être une journée comme les autres va se transformer en cauchemar pour notre première héroïne. Les morts s'accumulent en masse dans sa ville, aux informations ils parlent d'épidémie.
    Cherchant à joindre son petit ami, elle découvre pendant cette sordide journée que celui ci la trompe avec sa meilleure amie Pauline. Mais l'heure est grave, elle va devoir prendre sur elle et revoir ses priorités. La ville est envahies de Zombies et pour l'heure, il est question de survie et pas d'états d’âmes.

    Au même moment, un petit garçon, Enzo, se retrouve enfermé dans la bibliothèque. Un armurier de père en fils, Roger, va devoir abandonner sa boutique aux flammes durant ce chaos.

    Personnages auxquels on peut rajouter Thierry, le père de Margot, rongés par des TOCS depuis la mort de son épouse, et Ava, la pimbêche qui fréquente le même établissement que Margot.
    Ils vont devoir se soutenir et faire avec les défauts et caractères des uns et des autres. Leur vie ne tient qu'à un fil et ils vont devoir s'armer de courage et d’efficacité pour fuir les morts-vivants. Mais ce ne sera pas sans pertes, ni révélations ou déceptions.

    C'est une réussite pour mon entrée dans le monde des Zombies, comme je l'ai évoqué plus haut, c'est la première histoire de morts vivants que je lis, pas plus attirée que ça par ces nouvelles créatures du monde littéraire, je ne regrette pas d'avoir sauté le pas.


    L'auteur a su tout le long du récit jouer avec les différents acteurs, ayant chacun leurs rôles à jouer, les rebondissements sont nombreux et pas le temps de s'ennuyer dans ce monde dévasté.

    J'ai apprécié que les scènes qui décrivent l'état physique des zombies ou encore les moments où ils sont tués, ne soient pas écœurantes. Ça reste dégoûtant car le zombie est loin d’être glamour, mais tout ça est écrit proprement, mais pas trop, juste ce qu'il faut pour bien imaginer le contexte sans redouter de se le représenter.

    Encore un agréable moment de lecture, que demander de plus ?


    Premier pas dans l'univers des Zombies livresque réussi  


    votre commentaire
  • Wake, tome 1 de Lisa McMann

    Titre VF :  Wake, Tome 1

    Titre VO :  Wake, Book 1

    Auteur : Lisa Mc Mann

    Editeur : De La Martinière Jeunesse

    Publication : 13 septembre 2012

    Pages : 210 

    RessentiWake, tome 1 de Lisa McMann

     
     
     
    Quatrième de couverture  

    Quand les autres s'endorment et plongent dans leurs rêves, le cauchemar de Janie commence.

    De quoi sont faits nos rêves ? Que se passerait-il si quelqu'un pouvait entrer dans ces histoires folles qui agitent nos nuits ?
     
    Depuis qu'elle a cinq ans, Janie Hannagan porte un lourd secret : quand les autres s'endorment près d'elle, elle perd connaissance pour être entraînée dans leurs songes. Témoin de leurs terreurs nocturnes, elle voudrait les aider, mais comment faire ?
     
    En se confiant à Cabel, Janie croit trouver l'âme soeur et espère sortir de sa solitude. Mais ses rêves à lui se révèlent si troubles et inquiétants qu'elle prend peur... A-t-elle fait le bon choix en choisissant ce garçon-là ?
     
    Un hypnotisant voyage au coeur de l'univers onirique.
     
     
     
     
    Mon avis  

    Une quatrième de couverture très prometteuse, qui me donnait vraiment envie de découvrir ce qu'un auteur pouvait nous réserver en écrivant autour du sujet des rêves.

    Un thème auquel je m'intéresse également, on a tous été intrigué par nos rêves, voulu en savoir la signification, je fais partie de cette dernière catégorie et j'avais même plus jeune au dessus de mon lit un attrape rêves
     
    .
     
    Ici il est question de Janie, qui rentre dans les rêves des personnes qui s'endorment près d'elle.
    N'ayant déjà pas une vie simple, elle doit s'assumer seule, travaille dans une maison de retraite en même temps que ses études et doit supporter sa mère alcoolique qui erre comme une âme en peine chez elle, passant du canapé à sa chambre avec pour compagnie ses bouteilles.
    Janie ne fait pas que voyager dans les rêves des autres, elle peut y intervenir et appréhender certains évènements  aider ceux qui rêvent à comprendre leurs songes.
     
    Ce qui m'a gêné dans ce roman, j'ai eu ce même problème avec un autre livre, l'auteur donne l'impression que le don de Janie est « normal », comme si c'était d'une banalité affligeante de pouvoir se balader dans les rêves des autres , ça me choque un peu que le sujet soit à peine traité on reste en surface alors que le thème utilisé regorge de possibilités !!
    Ce qui donne au roman un aspect très jeunesse comme si le fait de creuser les choses allait être trop compliqué, pour moi les éléments ne sont pas traités comme ils devraient l'être, ce n'est pourtant pas les bonnes voies qui manquent, mais l'auteur nous offre des débuts d'intrigue et nous laisse comme ça au bord de la route !!
     
    Les personnages, que ce soit les principaux ou les secondaires, je n'ai  réussi à m'attacher à aucun d'entre eux.
    Bien que je salue le courage et la maturité de Janie, je ne me suis pas sentie proche d'eux, même en retrait, comme si je n'arrivais pas à rentrer dans le roman et à les accompagner pendant cette histoire !
     
    J'avoue m'être un peu ennuyée bien que le livre soit assez court, j'ai eu l'impression que je n'arriverais jamais à le finir !!
    C'est vraiment dommage je pense que j'aurais vraiment pu adorer si il n'y avait pas eu autant d'invraisemblances, car le sujet me plaisait énormément.
     
    C'est donc une déception, je me sens un peu seule car j'ai vu que pour d'autres il faisait l'unanimité, ça arrive moi je suis peut être passée à coté, peut être que les autres tomes offrent de meilleures perspectives, à voir !!!
     
    Une bonne idée de départ mais assez approfondie, Dommage !
     

    votre commentaire
  • Titre VF :  Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas

    Titre VO :  Shatter Me, book 1 

    Auteur : Tahereh Mafi

    Editeur : Michel Lafon

    Publication : 4 octobre 2012

    Pages : 384 

    RessentiInsaisissable, tome 1 : Ne me touche pas de Tahereh Mafi

     

       

    Quatrième de couverture  

     
    JE SUIS MAUDITE J’AI UN DON
    JE SUIS UN MONSTRE JE SUIS PLUS FORTE QU’UN HOMME
    MON TOUCHER EST MORTEL MON TOUCHER EST POUVOIR 
    JE VEUX QU’IL ME TOUCHEIL NE DOIT PAS M’APPROCHER
    JE SUIS LEUR ARME JE ME VENGERAI

     
    Mon avis  

    S'il y a bien un livre qui a fait parler de lui, tant par sa couverture, qui est au passage juste sublime, que par son contenu, c'est bien INSAISISSABLE !Je ne lis pas de titres en VO, mais j'avais bien remarqué que ce titre faisait déjà, avant sa traduction en VF, un vrai buzz sur la blogosphère.En ce moment je suis plus prudente qu'à mes débuts de chroniqueuse, car les livres qui font l'unanimité, dont on parle avec une telle frénésie, me font maintenant un peu peur.J'appréhende d'être déçue face à un tel engouement de la part des autres lecteurs !


    Premier point positif : Pas du tout déçue par ce roman, malgré un léger bémol aussi léger qu'une plume, dont je vous parlerai plus tard dans mon avis :)
    Je suis très admirative du talent de cette jeune auteur de 24 ans, Tahereh Mafi, j'ai pris plaisir à découvrir son style d'écriture, un style plein de poésie qui a su m'emporter avec brio.Un nom à retenir car je pense qu'elle n'a pas fini de nous envoûter avec ses écrits :)J'étais tellement impatiente de le recevoir, je peux même comparer ce moment de joie à ce petit moment d'excitation du déballage des cadeaux de Noël. Oui là je laisse parler mon âme d'enfant qui fait encore et j’espère pour toujours, bien partie de moi !


    Donc aussitôt reçu, aussitôt commencé, je me suis plongée immédiatement dans ce récit et j'avoue que le début est un peu déroutant, je m'en explique :
    Nous faisons la connaissance de Juliette, la protagoniste du roman.Juliette qui est enfermée depuis 264 jours, sans avoir parlé à autrui, sans aucun contact humain.Mais Juliette n'a jamais pu toucher quelqu'un, son toucher est mortel et c'est pour cette raison qu'elle est isolée du monde, des siens, des autres.La chose qui m'a légèrement perturbée au début de ma lecture, c'est l'impression que donne Juliette, elle donne la sensation d'avoir perdu la raison.Elle pense des choses mais en dit le contraire, elle se répète les mêmes phrases sans cesse !!Malgré ce début un peu perturbant, je me suis tout de suite attachée à cette jeune femme fragile, on la sent tellement vulnérable dans cet institut psychiatrique que je n’avais qu'une envie : la sortir de cet endroit sordide, la consoler, l'aider ! J'ai aimé qu'au fil du roman, Juliette s'affirme, prenne confiance en elle, se révèle être une jeune femme courageuse.


    Juliette nous parle de son monde, dehors tout est dévasté, la nature n'est plus ce qu'elle était, quasi inexistante. J'aurais aimé que cet aspect du roman soit plus détaillé (peut être suis je trop impatiente et que les détails nous sont réservés dans les prochains tomes ! ) Ce point donne tout de même à réfléchir sur ce que nous faisons de notre planète, sans me donner le rôle de la militante écologique, mais ça fait cogiter !!
    Second personnage très important pour cette histoire: Adam, qui entre en scène en rejoignant Juliette dans sa cellule.Je me suis méfiée de ce personnage pendant tout le roman, j'ai trouvé qu'il avait trop de rôles pour lui tout seul. On fait sa connaissance quand il rejoint Juliette dans sa geôle, on le découvre par la suite en soldat, et simultanément en « sauveur » de cette jeune femme déboussolée par ce qui lui arrive !Tous ces changements de casquettes m'ont paru douteux et peut être est-ce aussi une question à laquelle je trouverai une réponse dans les prochains tomes ou suis je peut-être trop méfiante ?! J'ai gardé ces doutes même en refermant le livre j'ai hâte d'obtenir des explications.Je ne peux écrire cette chronique sans évoquer le personnage qui représente le coté obscur du roman : Warner, vrai psychopathe qui ne recule devant rien pour tenter d'obtenir de Juliette tout ce qu'il veut. Ce personnage est vraiment bien traité, l'auteur va au bout des choses avec lui et m'a presque fait aimer les moments de folie de ce déséquilibré prêt à tout pour régner en maître sur un monde où règne déjà le chaos.Alors, à ce moment de mon avis, je dois prendre beaucoup de précautions pour expliquer le bémol dont je vous faisais part au tout début de ma chronique, car ce serait terrible pour moi de spoiler les futurs lecteurs de cette petite merveille et ce serait complètement involontaire de ma part !


    Ce qu'on découvre dans la dernière partie du roman m'a vraiment fait penser à une saga de films très connue et Juliette a justement beaucoup de point commun avec une héroïne de ces films, et c'est à ce moment là que l’enthousiasme qui ne m'avait pas quitté depuis le début de ma lecture s'est légèrement estompé, j'avoue que sans cette petite nuance ça aurait été un coup de cœur assuré !!
    Ce roman reste à mes yeux un sublime moment de lecture et je suis ravie, flattée que les Éditions Michel Lafon m'aient fait confiance pour cette lecture, un grand MERCI !
    Il me tarde de retrouver Juliette pour de nouvelles aventures:)

    Un léger bémol, mais le roman reste une très belle découverte et j'ai hâte de découvrir la suite.
     





    votre commentaire
  •  

    Titre VF :  Revived, La Sixième vie de Daisy A.

    Titre VO :  Revived

    Auteur : Cat Patrick

    Editeur : De La Martinère Jeunesse

    Publication : 18 mai 2012

    Pages : 327

    RessentiRevived : La sixième vie de Daisy A. (Revived) de Cat Patrick

     
     
     

     

    Quatrième de couverture  
     
    Le « Revive » est un sérum exceptionnel, capable de ramener les morts à la vie. Daisy Appleby, 15 ans, sert de cobaye à l’agence secrète qui a développé ce remède miracle. Sachant qu’elle peut vaincre la mort, elle n’hésite pas à vivre dangereusement, et l’agence lui a déjà administré du Revive à cinq reprises. À chaque fois, Daisy est obligée de changer d’identité, de vie, et de repartir à zéro dans une nouvelle ville.Quand elle rencontre Matt McKean, la jeune fille commence à se poser des questions sur les dangers du Revive. Et quand elle découvre les véritables motivations de l’agence, Daisy réalise qu’elle est au coeur d’une affaire bien plus sinistre qu’elle ne l’avait imaginé.

     

     
    Mon avis  

    J'avais déjà eu l’occasion de rencontrer le nom de l'auteure Cat Patrick pour le roman Forgotten qui m’attirait beaucoup et qui a fini par rejoindre ma PAL.

    J'ai donc été ravie qu'on me propose cette lecture et très curieuse de savoir ce que la phrase d'accroche : « La sixième vie de Daisy.A » pouvait bien réserver.
     
    Daisy est une jeune fille de 16 ans pas tout à fait comme les autres.
    Aux premiers abords, c'est une jeune lycéenne comme celles de son âge, mais une partie de sa vie reste bien secrète.
    En effet cette dernière fait partie d'un programme confidentiel : REVIVRE, ce programme consiste à tester un nouveau sérum capable de ressusciter les humains.
    Ce genre de double vie n'est pas sans conséquence, Daisy est obligée à chaque renaissance de bouleverser sa vie et ses habitudes : changement de ville, de nom et une nouvelle histoire à inventer à chaque fois !
    Ressuscitée pour la 5ème fois, Daisy est amenée à se reconstruire à Omaha, elle y fait la connaissance de Matt et Audrey.
    Une vraie amitié naît entre les deux jeunes filles et Matt, le frère d'Audrey, ne laisse pas Daisy indifférente.
    Cette nouvelle vie comble de bonheur Daisy, jamais elle ne s’était sentie aussi bien, elle se sent enfin « normale ».
    Malheureusement une triste nouvelle va venir ternir ce beau tableau et obliger Daisy à prendre des risques et à mettre en danger la confidentialité du programme REVIVRE.
     
    Encore un roman qui n'a pas fait long feu entre mes petites mains, j'ai lu ce livre très rapidement et un peu facilement.
    Bien que j'aie aimé l'intrigue originale du roman, ça reste assez léger même si je reste friande de l'univers Young Adult, celui-ci pourrait être même classifié pour les pré ados, c'est peut-être là qu'il m'a manqué quelque chose, comme une certaine maturité. J'aurais encore plus apprécié ce roman avec sans doute quelques années de moins.
     
    A part ce coté « jeune » du roman, j'en ai apprécié les différents aspects.
    Le scénario est très bien ficelé, on nous offre une histoire riche mêlant amitié, amours et complot.
    On est également confronté à la réaction de jeunes adolescents face au deuil.
    Comme je le disais plus haut, le coté un peu jeune du roman a sûrement empêché de pouvoir  approfondir certains des différents sujets traités, dommage !
     
    A découvrir pour son originalité !!
     

     

     
     

     

     

    votre commentaire
  • Titre VF :  Enfernité, Tome 1

    Titre VO :  Everneath, book 1

    Auteur : Brodi Ashton

    Editeur : Milan

    Collection : Macadam

    Publication : 4 avril 2012

    Pages : 378

    RessentiENFERNITE tome 1 de Brodi Ashton

     
     
     
     
     
    Quatrième de couverture  

     

    Six mois que Nikki a disparu, sans laisser de traces. Six mois qu'elle a, par désespoir, abandonné Jack. Six mois qu'elle a passés enfermée aux côtés de Cole, dans un monde entre morts et vivants. Nikki est de retour et elle doit faire un choix. Mourir auprès de Jack, ou vivre pour toujours avec Cole, en Enfernité.

     

    Mon avis  

    Dès sa sortie, j'avais repéré ce roman.

    Il me paraît impossible de passer à côté de cette magnifique couverture.
    Moi qui suis en adoration devant les plus belles couvertures, celle ci a attiré tout de suite mon attention.
    Une fois le livre refermé, je trouve que l'on comprend tout son sens.
    La quatrième de couverture a le mérite de ne pas trop en dire, juste assez pour attiser ma curiosité d'en découvrir davantage.
     
    L'histoire met en scène 3 personnages principaux.
    Nikki, surnommée aussi « Becks », qui vient de passer 100 ans en Enfernité et qui a son retour se rend compte qu'à la Surface, sa disparition a duré 6 mois.
    Elle a passé un siècle aux cotés de Cole en Enfernité, à son retour elle se sent vidée de toute émotion, comme anesthésiée de tout sentiment, mais un seul visage hantait ses pensées dans cet autre monde : Jack, son petit ami d'avant sa disparition.
     
    Revenue pour faire ses adieux plus dignement, elle se rend compte qu'il ne va pas être si simple de repartir auprès de Cole et de laisser de nouveaux ses amis, sa famille et Jack.
     
    Ce roman est une belle surprise, même si en ce moment je suis un peu lassée des triangles amoureux dans la littérature Young-Adult.
    La surprise est là, l'auteure a su, malgré un thème revisité jusqu’à l’épuisement, me convaincre par son histoire originale.
    L'intrigue du roman, même s'il n’y a pas forcément beaucoup d'action , nous tient en haleine, difficile de poser le roman tant j'avais envie d'en découvrir encore plus.
     
    L'auteure a parfaitement réussi à intégrer de la mythologie grecque à un roman moderne, le mélange de ces deux univers est une vraie réussite, tout y est clairement expliqué, on comprend avec facilité le scénario mis en place et tout s’emboîte parfaitement, j'ai adhéré à chaque moment du roman.
    J'ai adoré l’évocation de couples mythiques comme Orphée et Eurydice ou encore Isis et Osiris.
     
    Le roman se déroule aussi bien dans le présent que dans le passé, d'habitude j'ai un peu de difficultés à suivre les trop nombreux allers-retours entre ces moments, mais là encore la plume de l'auteure est si fluide et la narration tellement agréable que je n'ai rencontré aucun problème à suivre toute l'aventure entre ces deux passages.
     
    J'attends donc la suite avec impatience, je trouve même que le roman aurait pu ne pas avoir de suite, la fin de ce premier tome offre un final très émouvant qui aurait pu en terminer là l’histoire, mais je ne vais pas me plaindre de pouvoir retrouver prochainement tous ces personnages attachants.
     
    Merci aux Editions Macadam pour ce plaisant moment de lecture.
     
     
     




     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique